Nouvelles d'été 2018

Quelques nouvelles de Chemins Singuliers avant de fermer boutique pour le mois d'août

 

Petit bilan en forme de remerciement

L'année a été généreuse en rencontres et en partages. Ce travail se révèle chaque jour plus riche en (re)connaissance de soi, en découvertes et en ressources pour s'ajuster, se (re)construire, se développer, opérer des transformations, …

 

J'ai beaucoup d'admiration pour le courage de celles et ceux qui décident de faire un travail sur eux. Car il faut un certain courage pour entrer volontairement sur un chemin de transformation, accepter cette confrontation avec soi-même, regarder ses ombres et ses lumières – et ce n’est pas toujours facile de voir et d'accepter sa lumière. Courage aussi de se tenir devant les paradoxes de sa vie, dans les tensions entre ce que l'on porte et ce que l'on manifeste.

 

C'est souvent inconfortable et cela demande de l’engagement et de la persévérance … de la douceur également et une bonne pincée d’humour.

 

Oser le pas de côté

S’engager sur ce chemin c’est accepter de se quitter un peu, de s’asseoir sur le côté de la route pour se regarder cheminer comme on regarderait un inconnu et apprendre à le voir avec un regard neuf.

 

Dans les coulisses

Pour mon travail d'accompagnant, un des moments les plus importants, essentiel, c'est le moment où je me prépare à être témoin avec vous de cette vie qui circule, des méandres du chemin qu'elle emprunte, ce moment avant que le rideau ne se lève … Il s’agit alors de préparer l’espace de rencontre pour accueillir une histoire singulière avec respect pour le mystère qu'elle recèle. Se préparer à devenir celui qui va offrir un regard neuf, qui va oser questionner avec intérêt, sans volonté de pouvoir et sans jugement.

 

Une fois sur scène

Une autre étape essentielle se déroule lors de l'entretien. Elle fait appel au pouvoir de l'imagination, celle que peuvent déployer deux personnes qui cheminent côte à côte et observent ensemble les mystères de la vie, pour les éclairer.

 

Se faire des images en s'appuyant sur le réel comme on s'appuie sur une terre solide. Oser un pas de danse avec la vie même, oser balbutier dans son langage vivant et vivifiant. Ne pas essayer de comprendre mais éprouver, se laisser guider par l'image jusqu'à la faire résonner. Ne plus raisonner soi-même pour que l’image résonne.

 

Apprendre à voir avec les yeux du cœur et à écouter avec les oreilles de l'âme. Faire confiance aussi que de cette écoute peut naître un sens, une direction, un élan vers un prochain pas, plus riche de présence.

 

Reconnaissance

Je voudrais profiter de ce courrier d’été pour vous remercier de la confiance que vous me témoignez dans mon rôle d’accompagnant. Merci également à mes collègues – entre autre ceux de l’Association Art du Je – grâce à qui un riche travail de formation et de recherche peut avoir lieu tout au long de l’année.

 

Invitation

Pour finir je voudrais partager une observation que font de nombreux praticiens en développement personnel : nous voyons beaucoup de femmes et peu d’hommes s’engager sur dans l’aventure. Personnellement je suis content quand je maintiens un petit 10 %.

 

J'aimerais donc inviter les hommes à venir plus nombreux tenter l'expérience. Venez pour une ou deux séances, pour voir, vous déciderez ensuite … c'est juste une invitation.

 

À l’horizon

A partir de septembre vous aurez de nombreuses occasions de rencontrer cette approche originale du développement personnel à partir de la biographie.

 

Je serai sur Valréas (84), Crest (26), Grignan (26), potentiellement Paris, Lyon et Avignon si des demandes se font jour.

 

Pour chacun de ces lieux et alentours je proposerais :

  • Des ateliers "découverte", c'est une façon simple et concrète de rencontrer cette méthode et de faire connaissance.
  • Des entretiens individuels. Pour celles et ceux qui veulent rentrer travailler sur des questions précises (crises biographiques, nouveaux projets, thèmatiques, ...
  • Des entretiens en couple. Une approche d'accompagnement pour les couples, pour nourrir le lien, fluidifier la relation, ouvrir de nouveaux horizons.
  • Des ateliers mensuels pour ceux qui préfèrent approcher ce travail en groupe. La dimension sociale est très précieuse dans le travail biographique.
  • Des journées de stages, avec certaines fois des intervenants artistiques pour élargir les possibilités d'expérimentations et de recherches.

Vous trouverez plus d'info sur mon site www.chemins-singuliers.com ou en vous abonnant à ma page Facebook @chemins.singuliers. Je ne manquerais pas de revenir vers vous dès que les dates des prochains ateliers découverte seront arrêtées.

En attendant je vous souhaite un beau mois d’août et de trouver des moments de ressourcement au contact de la nature, dans la solitude ou entre amis.

 

À bientôt

Philippe Clairfayt

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Philippe Clairfayt - Drôme/Ardèche - Lyon
par tél. 06 98 95 08 69
par mail : dans la rubrique "contact"

Siren 799 962 972 - APE 9609z

Certifié en accompagnement biographique, membre d'une association professionnelle, je vous accompagne dans un cadre strictement confidentiel.

 

Afin d'enrichir ma pratique et de vous offrir des accompagnements de qualité, je participe plusieurs fois par an à des cercles d'intervision et à des stages de formation continue.